NERON

© Théâtre de la Vie

Une coproduction L’acteur et l’écrit avec le Théâtre de la Vie et La Coop asbl.

Avec le soutien de Shelterprod, Taxshelter.be, ING et du Tax-Shelter du gouvernement fédéral belge.

Néron a été placé au pouvoir par sa mère. À vingt ans il décide de s’affranchir de toute tutelle et de mettre sa puissance au service de son désir, sans fixer de limite à sa jouissance. Il ne reculera devant aucun scrupule, aucune transgression. Sexe et pouvoir, individu et collectivité, désir et responsabilité ... Néron entend rendre compte de ce moment ambivalent et délicat dans les relations entre les générations, où la jeunesse prend le pouvoir et où elle va devoir inventer ses propres valeurs et traduire sa puissance fraîchement acquise, fruit de la conquête ou du leg, en choix et en actes.  

 

Entre Britannicus de Racine et Le couronnement de Poppée de Monteverdi; entre la musique ancienne et le rock; entre la sensualité et la violence; entre l’intime presque psychanalytique et le politique; entre le féminin et le masculin; le spectacle réunira six performers acteurs, danseurs, chanteurs et musiciens qui glisseront d’une discipline à l’autre, d’un rôle à l’autre. Cette proposition baroque à la structure rythmique et musicale au carrefour du style renaissance et du classicisme mélangera les langues, les cultures et les genres. Une fête cruelle et flamboyante.

Avec

Adrien Drumel, Jean Fürst et Béatrice Wegnez

Matériaux textuels

Racine

Musique

Monteverdi, les Doors

Concept et mise en scène

Frédéric Dussenne 

Direction musicale

Nicolas Achten - Scherzi Musicali 

Chorégraphie

Laurent Flament

Scénographie

Vincent Bresmal

Création lumière

Renaud Ceulemans 

Assistanat à la mise en scène

Quentin Chaveriat

Directrice de production

Rose Alenne

Création

Théâtre de la Vie

Bruxelles

Du 23 avril au

4 mai 2019

Dates

Retour des élèves du Collège Saint-Augustin d’Enghien :


" Ce mardi 30 avril 2019, nous, élèves de 6TB et 6TD, nous avons eu l’immense plaisir de nous rendre au Théâtre de la Vie, à Bruxelles, afin d’assister au spectacle Néron, agencé et mis en scène par Frédéric Dussenne.
Rencontré quelques jours auparavant en classe, celui-ci nous a confié les principes fondateurs de sa pièce afin que nous puissions comprendre au mieux l’intrigue : complexe, celle-ci mettait en scène la relation pour le moins tumultueuse entre Agrippine et son fils Néron, dans l’épisode où ce dernier convoite la même jeune fille que Britannicus, son demi-frère...
Après la soirée, il est revenu dans notre classe afin que nous puissions discuter avec lui de ses choix et des messages qu’il tenait à faire passer.
D’abord intrigués par le décor épuré et la présence de seulement trois acteurs, nous fûmes agréablement surpris par cette représentation aux apparences simples mais pleine de surprises... Notre metteur en scène a fait preuve d’énormément d’audace déjà en alliant la danse aux textes d’un opéra de Monteverdi, d’une tragédie de Racine et d’un poème de Jim Morrison.
Un des enjeux de cette création était de voir comment un jeune peut se libérer de l’emprise de son éducation ainsi que de son héritage et trouver sa voie en s’émancipant...
Ce spectacle nous a permis de réfléchir à des problématiques actuelles tout en mettant en avant que le monde est « transformable » et qu’il y a toujours de l’espoir, même dans un monde écrasé par les idées préconçues.
Ainsi, dans les tous derniers instants, tout nous sembla s’arrêter et nous fixer, laissant en suspens cette unique interrogation : « Faut-il changer le monde ou le brûler ? » "


Joaline Delfosse (6TB) et Aymerick Roland (6TB)

  • facebook
logo_FWB.gif

 info@acteur-ecrit.be 

L'acteur et l'écrit - Cie Frédéric Dussenne ASBL

Avenue de la Couronne, 216, 1050 Ixelles