17 / 18

EMERGENCE(S)

Mais, le voisin a taillé dans la haie ?!
Céline Estenne

"Mais, le voisin a taillé dans la haie ?!" est un projet sur les corps mal foutus et leur rapport aux objets qui, eux, sont en général plutôt bien foutus. Il se propose d’interroger le traitement que notre société occidentale réserve à la laideur humaine plus ou moins extrême, confronté à la notion d’artefact : quelle différence de statut fondamentale y a-t-il entre l’objet créé par l’homme à une fin utile, et le corps, qui simplement est là ?

Vu d’ici, il se présente comme un seule-en-scène dans lequel, à mi-chemin du théâtre et de la performance, une succession de propositions physiques et textuelles prend la forme d’un circuit où la mise à l’épreuve devient la seule façon d’être au monde.

Conception, mise en scène et interprétation : Céline Estenne
Regards extérieurs : Jean-Baptiste Polge

Naissance de l’aube
Karim Dumoulin


« Naissance de l’aube est un projet théâtral qui suit le périple d’un couple qui s’affranchit de toute obligation sociale, personnelle et professionnelle pour s’enfuir sur une route indéterminée traversant une longue étendue désertique, à la recherche d’un mode de vie sauvage et imprévu inspiré par des années de fantasmes, de cinéma et de littérature. Suite à une panne, ils se retrouvent sans ressource au bord d’une route. Confrontés l’un et l’autre à leur absence d’objectif ils vont s’entredéchirer jusqu’à ce que la chaleur les assomme. A leur réveil, à la nuit tombée, ils se retrouvent chacun nez-à-nez face à un indigène amérindien. Terrifiés et incapables d’y trouver une explication rationnelle, ils commettront, sans le vouloir, l’irréparable. C’est avec un cadavre dans le coffre qu’ils continueront leur route. Sans savoir si tout ceci relevait d’un rêve. Mais en sentant que quelque chose en eux s’est brisé. »


Avec : Charlotte Fisher et Iacopo Bruno
Ecriture et mise en scène : Karim Dumoulin
Assistant à la direction artistique et scénographique : Romain Delhoux

 

Les Souffrances de Job (Hanokh Levin)
Sarah Messens

« Ça commence par la fin d’un repas et d’un mythe. Job est peu moins l’homme droit, intègre et pieu de l’Ancien testament et un peu plus un riche propriétaire qui a trop mangé, pressé de digérer pour pouvoir repasser à table. Quand des mendiants se pressent à ses pieds il leur donne les restes de son festin et bénis Dieu de sa bonté. Puis soudain, il perd tout : ses entreprises, sa fortune, ses biens, ses enfants et pour couronner le tout, il est couvert de pustules qui le démangent jusqu’au sang. Pris dans le cercle infernal de l’horreur, sa souffrance le sidère au point de renier Dieu face à ses amis qui tente de le raisonner. Sa chute vertigineuse l’amènera à se faire empaler par des soldats à la solde d’un nouvel empereur dictatorial avant de finir en clou du spectacle d’une troupe de cirque avide d’exhiber cet homme qui n’est plus qu’une plaie béante.

Au milieu de ce cabaret grotesque et misérable sur la condition humaine, tout désir d’élévation s’écrase violement. Ne reste que du sang, un peu de vomi et l’espoir que la mort amènera le repos. »


Avec : Allan Bertin, Axel Cornil, Adrien Drumel, Gwendoline Gauthier, Sarah Lefèvre
Mise en scène : Sarah Messens
Collaboration artistique : Charlotte Lippinois

 

  • facebook
logo_FWB.gif

 info@acteur-ecrit.be 

L'acteur et l'écrit - Cie Frédéric Dussenne ASBL

Avenue de la Couronne, 216, 1050 Ixelles