18 / 19

EMERGENCE(S)

Pour cette nouvelle édition, il a été décidé de porter une attention toute particulière à l'écriture dramatique contemporaine. 

PROJETS RETENUS

Marchons ensemble vers les démences promises

Création autour d’un texte de Roland Devresse.

Ça chauffe, ça chauffe. Ça pousse aux frontières, ça creuse dans les ventres, ça burn-out suicidaire dans les bureaux.

Ça meurt sous les bombes. Ça nous prend pour des cons. Ça ne tient plus. Pas besoin d’être spécialiste en géopolitique pour le sentir. Je veux dire que ça brûle à l’intérieur. Que j’aimerais être folle pour pouvoir insulter les passants en toute liberté, gifler les enfants, faire sauter les banques, les H&M et les Ikea dans lesquels je fais mon shopping et me faire sauter ensuite. Je ne vais pas très bien on dirait. Peut-être que je devrais me faire aider. Peut-être que ça va en fait et que ça me fait du bien d’imaginer de temps en temps que je tue tout le monde et que je brûle des voitures et explose des vitrines. Pourquoi ne puis-je envisager de changement autrement que par la violence ?

Avec Carole Lambert, Baptiste Monnoyer, Lucas Soler-Rico

Descendre

François Badoud

Eclosions printanières avec vents, tempêtes, soleil, animaux, montagnes et au milieu de cette Nature, un frère et une sœur. Ils se retrouvent pour la première fois, après des années de séparation. Lui fut placé chez les Sœurs dès son plus jeune âge et apprend qu’il a une famille ; Elle fut une internée administrative : sa famille, elle l’a « avalée », étouffée, oubliée. 

Chemin faisant, ils tentent de se relier – à l’un et l’autre, à nous, au passé, à leur nature, à la montagne – et plongent dans des mémoires individuelles et collectives. Sur scène, deux acteurs font vivre leur histoire – à Elle et à Lui – et elle et lui et elle et lui et elle et lui et elle et lui... 

Descendre est la première création de François Badoud, un acteur et auteur d’origine suisse, diplômé d’ARTS2 en 2016.
Il y explore la brisure et le renouement des liens sociaux, à partir de témoignages dont les mots n’ont été reconnus qu’en 2014 par la Confédération helvétique.

Ecriture et mise en scène : François Badoud I Interprétation : Camille Raséra, François Badoud 

Assistanat à la mise en scène : Carole Lambert 

Création sonore : Raymond Delepierre I Création lumière : Nicolas Marty

Dramaturgie : Maxime Deckers Scénographie : Satu Peltoniemi

Le Défilé des Orphelins

Création Collective

de Icopo Bruno, Karim Dumoulin, Louis Marbaix & Merlin Vervaet

4 soldats sur une plage. Qui attendent. Un ennemi qui ne vient jamais. Qui obéissent à des ordres donnés par une instance d’autorité invisible, désincarnée, qui les retient avec du confort. Inaction, procrastination. A l'image de l'artiste qui crée. Eux, c’est nous, et nous, c’est eux. De l’artiste qui cherche désespérément les moyens de pouvoir effectuer son travail dans des conditions décentes aux soldats réquisitionnés pour mener une guerre absurde et silencieuse, aux jeunes occidentaux bercés de technologie, mais il y a une quantité d’énergie non-négligeable consacrée à dépasser cette condition pour créer du possible.

Ecriture : Karim Dumoulin Mise en scène : Collective

Interprétation : Icopo Bruno, Karim Dumoulin, Louis Marbaix & Merlin Vervaet

Regard extérieur : Lara Ceulemans 

Ils ont été soutenus lors de l'édition #1

Edition 2017-18

Sarah Messens - "Les Souffrances de Job" (Hanock Levin)

Karim Dumoulin - "Naissance de l'Aube"

Céline Estenne - "Mais, le voisin a taillé dans la haie?!"

  • facebook
logo_FWB.gif

 info@acteur-ecrit.be 

L'acteur et l'écrit - Cie Frédéric Dussenne ASBL

Avenue de la Couronne, 216, 1050 Ixelles